Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

EVANGILE DU DIMANCHE 2 FEVRIER - LA PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE

31 Janvier 2014, 10:41am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

La présentation de Jésus Christ au Temple

SIMEON.jpg

Evangile de Jesus Christ selon saint Luc 2, 22-40

Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C'était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l'Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple. » Le père et la mère de l'enfant s'étonnaient de ce qu'on disait de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée. Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d'un grand nombre. » Il y avait là une femme qui était prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser. Demeurée veuve après sept ans de mariage, elle avait atteint l'âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s'éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. S'approchant d'eux à ce moment, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Lorsqu'ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L'enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.


*SAMEDI 1er FEVRIER

               18h00 à Marlieux : sainte messe dominicale anticipée pour Roger          

                  DELORE, les familles CAMPANT-DOUSSON et Marguerite MAROKY,

               Jean DAMOUR et sa famille.

 

*DIMANCHE 2 FEVRIER  - PRESENTATION DU SEIGNEUR AU TEMPLE.

               10h00 à Villars : sainte messe dominicale « pro populo . Bénédiction des cierges.

     Memento des vivants : pour Louise et Jules. 

                Memento des défunts : Pour Marinette MEILLER, Marcel BOULLIER, Louis et Marguerite GRELLET ; René BONNEAU (40 aine)

                Défunt de la semaine : Florence LEPRETRE (53 ans).

               Apéritif offert,  et repas paroissial à la Salle Communale.


 

 

Voir les commentaires

ENFIN UNE BELLE LECON DE POLITIQUE

29 Janvier 2014, 17:36pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Message de Mgr le prince Louis de Bourbon, Duc d'Anjou aux français, à la suite de la cérémonie à la mémoire du roi Louis XVI en la Chapelle Expiatoire à Paris le samedi 25 janvier 2014. :

 

armes-de-France.jpg"Depuis des années, dans mes interventions publiques, j’ai rappelé qu’il ne s’agit pas pour nous d’être des nostalgiques, mais d’être des artisans de l’avenir. Les exemples de grandes figures de la royauté vont dans ce sens. C’est à cela que sert la mémoire.

Louis XVI que nous venons d’honorer à travers cette belle cérémonie nous y convie. Mais, en 2014, un autre roi nous y aidera aussi : Louis IX, Saint-Louis, dont nous commémorons le 800e anniversaire de la naissance, survenue en 1214, la même année que la bataille de Bouvines. Saint-Louis, par l’exemple de son œuvre et de sa vie, laisse une fondation solide sur laquelle il est toujours possible de construire. Son œuvre a été celle d’un roi qui a permis à la couronne de retrouver sa souveraineté face aux grands féodaux ; celle d’un roi qui a été habité par les valeurs chrétiennes pour réformer la justice et les institutions. Il a montré ainsi que l’éthique était au cœur de l’action publique. Voilà des principes encore bien actuels. Si actuels que, s’ils ne sont pas rappelés d’abord, puis remis au centre de l’action, notre société continuera à être instable et fragile.

Mais aujourd’hui, que représentons-nous ? Que souhaitons-nous ? À quoi sert de s’inscrire dans une tradition millénaire ? Cela n’a vraiment de sens que si nous voulons apporter quelque chose à la société. Or, la société contemporaine est en pleine mutation. Je pense qu’elle a besoin de ce que la tradition représente et peut encore lui apporter.

Souvent, on me demande si je suis prêt à reprendre la place que la tradition donne à l’aîné des Bourbons. Je réponds toujours à cela, comme mon père l’a fait avant moi, que notre position est d’une nature différente. Nos droits sont incontestables et viennent du fond des âges et ils reposent sur cette union entre une dynastie et un peuple. Nous assumons ces droits restant disponibles.

Cette union a permis au royaume de France de se constituer peu à peu, du petit domaine entourant Paris, jusqu’aux frontières actuelles que Louis XVI s’évertuait à ouvrir au monde avec la Pérouse et les combats menés en Amérique contre l’Angleterre.

Tel est le miracle capétien, celui de la France aussi.

La France a progressé dans le cadre de la royauté dont les institutions reposaient sur la défense des faibles, et sur les valeurs héritées du message chrétien dont la première est le bien commun. Saint-Louis en a été le modèle que ses descendants ont suivi.

Le successeur légitime des rois de France doit conserver intact cet héritage, précieux trésor pour l’avenir. Ces valeurs ont fait leur preuve puisqu’elles ont permis à notre pays d’être gouverné et de progresser pendant huit siècles. Ce sont elles encore qui ont animé génération après génération les meilleurs de nos enfants. Cette permanence montre combien elles sont justes. Ce bien commun passe par l’unité nécessaire contre toutes les féodalités et les individualités qui veulent toujours s’imposer et imposer leur loi. Ce bien commun est aussi inspiré par le souci de la justice et du progrès social reposant sur la réalité et non l’idéalisme.

Devant les interrogations de notre génération actuelle face aux erreurs passées, nous croyons bien que nous aspirons à un renouveau. Le Pape François agit dans le même esprit en dénonçant avec vigueur les dérives de toutes sortes, notamment éthiques, qui désagrègent notre société.

Dans cette quête de renouveau et de sens, les jeunes se mobilisent. Ils retrouvent, faisant preuve d’une étonnante clairvoyance, le vrai, le juste et le beau. Ils l’expriment à leur manière et notamment à l’aide de tous les nouveaux modes de communication. J’y vois un message d’avenir. La ténacité de ceux qui ne furent d’abord que des sentinelles, des veilleurs, est assez puissante pour, peu à peu, amener des changements législatifs majeurs, comme l’Espagne nous en montre actuellement l’exemple. Nous savons que nous pouvons compter sur la puissance de la tradition et de ses réussites.

La force de la royauté a toujours été de savoir s’adapter aux évolutions tant que celles-ci avaient pour finalité le bien de l’homme créé à l’image de Dieu. Cette vérité de Saint-Louis, qui fut encore celle des grandes réformes du XVIII siècle initiées par les rois Louis XV et Louis XVI et que la Révolution est venue détourner, demeure actuelle. Saurons-nous l’entendre et la mettre en œuvre ?

Ce message est celui du présent et de l’avenir. Fidèle à la tradition royale française, je le porte, me sachant soutenu par l’exemple de mes ancêtres et par l’espoir qui vous anime."

 

 

Un message digne de la France que l'on aime et de sa vocation chrétienne.

 

 

Voir les commentaires

ANNONCES DE LA SEMAINE

27 Janvier 2014, 10:10am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

            *Mardi 28 janvier  -  St Thomas d’Aquin, prêtre.

                         sainte messe à 18h00 à la Cure.

                            *Mercredi 29 janvier  -  sainte messe à 9h00 à la Cure.

                            *Jeudi 30 janvier  -  sainte messe à 18h00 à la Cure.

                            *Vendredi 31 janvier  -  St Jean Bosco, prêtre.

                          sainte messe à 9h00 à la Cure.

 

*SAMEDI 1er FEVRIER

               18h00 à Marlieux : sainte messe dominicale anticipée pour Roger

    DELORE, les familles CAMPANT-DOUSSON et Marguerite MAROKY.

 

*DIMANCHE 2 FEVRIER  - PRESENTATION DU SEIGNEUR AU TEMPLE.

               10h00 à Villars : sainte messe dominicale « pro populo . Bénédiction des     cierges.  Pour Marinette MEILLER, Marcel BOULLIER ;  Louis et

               Marguerite GRELLET ; René BONNEAU (40 aine) 

               Apéritif offert,  et repas paroissial à la Salle Communale.

 

 


REUNIONS ET INFORMATIONS

 

Dimanche 9 février

collection des 29 confirmands jeunes et adultes avec M. le curé en préparation de la célébration, salle Benoit XVI. (messe, pique-nique récollection jusqu'à 16h)  

 

Repas paroissial :

Vente des billets   à la sortie des messes et aux heures de permanence à  la Cure. (Adultes :  18€ ; Enfant - de 10 ans : 8€)

Les lots pour les enveloppes surprises sont à déposer à la Cure aux heures de permanence. Contact : Lily Torres 0686514208 Présidente du Comité paroissial. 

 

Voir les commentaires

EVANGILE DU DIMANCHE 26 JANVIER - 3e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

24 Janvier 2014, 18:18pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Jésus commence son ministère par la Galilée

  jesus-10.jpg

Evangile de Jesus-Christ selon St Matthieu 4, 12-23

Quand Jésus apprit l'arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe : Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée, toi le carrefour des païens : le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée. A partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. » Comme il marchait au bord du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans le lac : c'étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans leur barque avec leur père, en train de préparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.
Jésus, parcourant toute la Galilée, enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.


 

*SAMEDI 25 JANVIER

               9h00 : messe de Requiem pour Michel FOUR.

               18h00 à St Marcel : sainte messe dominicale anticipée pour

               Jacqueline GAUTHIER (40aine), Victor JOMARD et les défunts de sa famille, Roger DELORE.

*DIMANCHE 26 JANVIER  -  3è dimanche du temps ordinaire

               10h00 à Villars (St Bonnet) : sainte messe dominicale « pro populo » pour Georges, Françoise,    Elisabeth et Olivier, Mylène MONTRADE et les défunts de la famille, Bernadette BERTRAND (14e ann.).

Paul BAUJARD. Maurice MARTIN. 


 

Voir les commentaires

24 JANVIER - ST FRANCOIS DE SALES

23 Janvier 2014, 19:45pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Icone-de-la-Pentecote 0006 - Copie - Copie (3)

St François de Sales - Icône de la Pentecôte église de Villars. (Détail)

 

"Notre unique prétention doit être de nous unir à Dieu,

comme Notre-Seigneur s'est uni à son Père en mourant sur la croix."

 

"Ne désirez rien, ne demandez rien, ne refusez rien :

ce document renferme toute la perfection."

Voir les commentaires

MARCHE POUR LA VIE : LES PAROISSIENS TOUJOURS PRESENTS

22 Janvier 2014, 18:49pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

LE 19 JANVIER A PARIS

DSC01407.JPG

 

 

 

 DSC01393.JPG

 

DSC01394.JPG

 

DSC01395.JPG

 

DSC01397.JPG

 

DSC01398.JPG

 

DSC01399.JPG

 

DSC01400.JPG

 

DSC01401.JPG

 

M. le curé a rejoint ses paroissiens.

DSC01403.JPG

 

DSC01404.JPG

 

DSC01405.JPG

 

DSC01406.JPG

 

 

DSC01408.JPG

 

DSC01409.JPG


Le Cardinal BARBARIN, Primat des Gaules était présent

DSC01411.JPG

 

DSC01412.JPG

 

ainsi que Mgr AILLET, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

 

get-attachment.aspx.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>