Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

Juillet, mois du Précieux Sang

30 Juin 2017, 09:47am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Juillet, mois du Précieux Sang

Juillet est le mois du Précieux Sang, nombreux sont les baptisés qui l'ignorent. C'est pourtant par le divin Sang de Jésus que nous sommes lavés de nos péchés !

Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud nous rappelle l'importance d'invoquer souvent le Précieux Sang pour nous mais aussi pour tous nos frères ! La très précieuse Offrande (mois du Précieux Sang) Du plus pur sang de la Vierge immaculée, sous l’action directe de l’Esprit Saint, le corps de Jésus a été formé.

Par l’Effusion du sang de ce corps adorable s’est opéré notre rédemption. Jésus le savait et avait hâte de le répandre : « Je dois être baptisé d’un baptême de sang, et combien il me tarde qu’il s’accomplisse ». (Luc 12,50) Jésus verse son sang à la circoncision, au jardin des Oliviers, à la colonne de la flagellation, au couronnement d’épines, au crucifiement et du même coup nous sommes réconciliés et sauvés ! Mais cette rédemption par son sang ne saurait être totale s’il n’avait jailli de son cœur transpercé.

Seuls les intimes, Marie, Jean et Marie Madeleine, fidèles gardes d’honneur au pied de la croix, recueillirent cette dernière et suprême effusion d’amour, l’élevèrent au ciel et commencèrent l’exercice d’un mystique sacerdoce qui se transmettra au cours des siècles au sein de l’Eglise et qui deviendra aussi celui des Gardes d’honneur.

Chaque jour, dans une prière d’offrande, nous pouvons offrir au Père Eternel, le très précieux Sang de Jésus en réparation de tous les péchés du monde :« Père Saint, recevez en sacrifice de propitiation* pour l’Eglise et en réparation des péchés des hommes, le très précieux Sang et l’eau sortis de la blessure du divin Cœur de Jésus, et faites-nous miséricorde ! »

En ce mois de juillet, multiplions cette instante et efficace prière, tenons sans cesse élevé, entre la terre coupable et le ciel, notre calice de bénédictions. Si des attaques sont commises contre Dieu ou l’Eglise, si nous sommes tentés, si l’épreuve nous abat et enfin si nous avons failli, cent fois le jour, offrons notre calice réparateur !

C’est à chaque instant, sous toutes les formes, c’est en faveur de toutes nos détresses que nous pouvons nous prévaloir de ce trésor inestimable. Le Garde d’honneur est non seulement le « gardien » de son Seigneur blessé, mais du même coup, en offrant le Précieux sang au Père en réparation des péchés de tous les hommes, il devient « gardien » de tous ses frères.

Durant ce mois, menons avec zèle notre mission coopératrice et répétons autant que nécessaire cette prière d’offrande ! (Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud) * acte sacrificiel offert à Dieu pour le rendre favorable, en vue d'obtenir l'expiation, le pardon des péchés. (Envoi de La garde d'honneur du Sacré-Cœur de Jésus, juillet 2017) 

Abbé Christian Laffargue Bulletin dominical du 2 juillet 2017