Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

Homélie de la nuit de Noël

26 Décembre 2015, 09:52am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Homélie de la nuit de Noël

 Noël 2015 : La miséricorde  s’est faite  « Enfant » en Marie.

 

Chers Frères et sœurs,

A l’invitation du Saint Père, le pape François, nous sommes entrés le 8 décembre dernier dans le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde qui s’achèvera le 20 novembre 2016 pour la fête du Christ-Roi.

 Cette fête de Noël nous rappelle en effet que Jésus est le visage de la miséricorde du Père car, ce mystère de la foi chrétienne est là, tout entier contenu dans la crèche.  En Marie la miséricorde divine s’est faite Enfant. Pour nous les hommes et pour notre salut le Fils éternel du Père, lumière née de la lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu s’est abaissé jusqu’à nous. «  Qui me voit a vu le Père ». Dans le mystère du Verbe incarné nous connaissons en Lui la Bonté de Dieu qui s’est rendu visible à nos Yeux. Engendré avant le temps, il entre dans le cours du temps, faisant renaitre en Lui la création déchue. Il est venu comme notre Sauveur en restaurant toute chose et remettre l’homme égaré sur le chemin du Ciel.

En cette nuit très sainte Jésus se donne pour nous « afin de nous racheter de toutes nos fautes et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le Bien ». (2° lect Tt 2,14)

Avec les Bergers, accueillons cette bonne nouvelle de Noël dans une grande joie : » Aujourd’hui nous est né un sauveur qui est le Christ, le Seigneur ». Pour  nous « qui marchions dans les ténèbres, une lumière nouvelle a resplendi » : « Un Enfant nous est né, un Fils nous est donné ».

Frères  et sœurs, allons jusqu’à Bethléem et contemplons avec Marie  Joseph et les pauvres bergers le mystère de la miséricorde qui s’est faite chair dans le petit enfant de la mangeoire.  Il vient à notre rencontre, cette nuit, dans l’hostie sainte.  Dieu est AMOUR, un amour qui se donne gratuitement sans jamais se lasser. Les Signes qu’il accomplit, surtout envers les pêcheurs, les pauvres, les exclus (les bergers), les malades et les souffrants sont marqués par la miséricorde. Tout en Lui est miséricorde. Rien en lui ne manque de compassion. Jésus révèle en sa personne la nature de Dieu comme celle d’un Père qui ne s’avoue jamais vaincu jusqu’à ce qu’il ait absous le péché et vaincu le refus par la compassion et la miséricorde.

Le pape François : «  Il est triste de voir combien l’expérience du pardon est toujours plus rare dans notre culture. Même le mot semble parfois disparaitre. Sans le témoignage du pardon, il n’y a qu’une vie inféconde et stérile, comme si l’on vivait dans un désert. Le temps est venu pour l’Eglise de retrouver la joyeuse annonce du pardon. IL est temps de revenir à l’essentiel pour se charger des faiblesses et des difficultés de nos frères. Le pardon est la force qui ressuscite en vie nouvelle et donne le courage de regarder l’avenir avec espérance ». ( Bulle d’indiction)

Frères et sœurs demandons pour nous ce soir, devant l’humble Enfant Jésus, la grâce de goûter en cette année sainte la joie du Pardon reçu et donné.  Il est l’Agneau de Dieu qui porte et qui enlève les péchés du monde.  Faisons de même ! Ne manquons pas la grâce de ce Jubilé, car comme l’a écrit Sainte Faustine, « après le temps de la miséricorde viendra le temps du jugement ». AMEN

                                                                              Abbé Pierre FRIESS, Curé.