Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

Le Mot du Curé

19 Janvier 2015, 13:05pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Au seuil d’une nouvelle année.

      Voilà déjà 15 ans que nous fêtions le Jubilé de l’an 2000 et que l’on se prenait alors à rêver d’un troisième millénaire porteur de prospérité et de paix.

       Depuis, que s’est-il passé ? Le monde entier est en proie au terrorisme islamiste, ainsi que nous venons de le voir dans notre pays en situation de guerre à notre porte.

Nous connaissons également chez nous une crise économique profonde avec un nombre considérable de personnes privées d’emploi. Cependant il y a peut-être encore plus grave  que le terrorisme et la crise économique : je veux parler de la crise morale et spirituelle qui, à mesure que la foi chrétienne s’estompe, se répand dans notre pays et dans une grande partie de l’Europe. Cette crise morale fait douter d’un avenir possible pour l’humanité et provoque une grande lassitude. L’Europe est devenue «une grand-mère stérile» a dit le Pape François devant les élus du parlement européen qui l’ont applaudi à tout rompre, preuve s’il en est que nos élites ne savent plus où elles en sont ! La crise morale est si grave qu'elle remet en question la valeur même de la vie humaine : après l’avortement désormais revendiqué comme «un droit inaliénable» puis »l’euthanasie encadrée», voici maintenant à l’étude «le suicide assisté». Que va-t-on encore inventer puis légaliser pour limiter ou mettre fin à l’existence humaine qui semble de plus en plus insupportable ?

QUAND LA VIE N’EST PLUS CONSIDÉRÉE COMME UN BIEN ABSOLU, TOUTES LES HORREURS DEVIENNENT POSSIBLES ! 

      Fort heureusement nous sommes dépositaires en tant que chrétiens d’un trésor qui vient illuminer ce monde bien sombre : l’Evangile de Jésus-Christ donne un vrai relief à la vie. L’amour de Dieu nous libère de toutes ces fausses pistes mortifères. Mais ce trésor, il ne faut pas avoir peur de le révéler, de le faire connaître.  

       Comme chaque année que le Seigneur nous donne, 2015 doit donc être un temps de travail, de grande mobilisation pour chaque baptisé. N’ayons pas peur de retrousser nos manches et de donner de la voix pour être encore et toujours des semeurs de paix et de joie. Et pour tenir dans cette belle mission, nourrissons-nous de la Parole de Dieu, ne négligeons surtout pas notre messe dominicale et prions intensément.

Nous aurons alors la force de bien travailler pour que 2015 soit vraiment une bonne année !