Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

priere et meditatons

"Peuple de France, retourne à tes racines !"

23 Mai 2018, 14:06pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

"Peuple de France, retourne à tes racines !"

 Extrait de l’homélie du cardinal Sarah donnée à la cathédrales de Chartres à l’occasion du pèlerinage de la Pentecôte :


« (...) Chers pèlerins, sans silence, il n’y a pas de lumière. Les ténèbres se nourrissent du bruit incessant de ce monde, qui nous empêche de nous tourner vers Dieu.
Prenons exemple sur la liturgie de la messe de ce jour : elle nous porte à l’adoration, à la crainte filiale et amoureuse devant la grandeur de Dieu ; elle culmine à la Consécration, où tous ensemble, tournés vers l’autel, le regard dirigé vers l’Hostie, vers la Croix, nous communions en silence dans le recueillement et l’adoration.


Frères, aimons ces liturgies, qui nous font goûter la présence silencieuse et transcendante de Dieu et nous tournent vers le Seigneur.


Chers frères prêtres, je vais m’adresser maintenant à vous spécialement. Le saint sacrifice de la Messe est le lieu où vous trouverez la Lumière pour votre ministère. Le monde dans lequel nous vivons nous sollicite sans cesse ; nous sommes constamment en mouvement. Le danger serait grand de nous prendre pour des travailleurs sociaux. Nous ne porterions plus alors au monde la Lumière de Dieu mais notre propre lumière qui n’est pas celle qu’attendent les hommes. Sachons nous tourner vers Dieu, dans une célébration liturgique recueillie, pleine de respect, de silence, et empreinte de sacralité. N’inventons rien dans la Liturgie, recevons tout de Dieu et de l’Eglise ; n’y cherchons pas le spectacle ou la réussite. La Liturgie nous l’apprend : être prêtre, ce n’est pas d’abord faire beaucoup ; c’est être avec le Seigneur sur la Croix. La Liturgie est le lieu où l’homme rencontre Dieu face à face. La Liturgie est le moment le plus sublime où Dieu nous apprend à reproduire en nous l’image de son Fils Jésus-Christ, afin qu’il soit l’aîné d’une multitude. Elle n’est pas - elle ne doit pas être - une occasion de déchirements, de luttes, et de disputes. Dans la forme ordinaire, tout comme dans la forme extraordinaire du rite romain, l’essentiel est de nous tourner vers la Croix, vers le Christ, notre Orient, notre Tout, notre unique horizon. Que ce soit dans la forme ordinaire ou la forme extraordinaire, sachons toujours célébrer, comme en ce jour, selon ce qu’enseigne le concile Vatican II, avec une noble simplicité, sans surcharges inutiles, sans esthétique factice et théâtrale, mais avec le sens du sacré, avec le souci premier de la gloire de Dieu et avec un véritable esprit de fils de l’Eglise, d’aujourd’hui et de toujours. (...) »

Voir les commentaires

Mercredi des Cendres 14 février 2018

13 Février 2018, 15:34pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Mercredi des Cendres 14 février 2018

Revenez à moi de tout votre cœur... Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements et revenez au Seigneur votre Dieu car Il est tendre et miséricordieux lent à la colère et plein d'amour (Prophète Joël 2,12)

 

 LE JEUNE ?                                                                                                            
C’est une privation volontaire : seulement deux fois par an, le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, de 14 à 60 ans. C’est un choix dicté par la foi et l’amour ; même quand on n’y est pas obligé, on peut jeûner volontairement. Il n’est pas lié seulement au temps du Carême.

      C’est un chemin vers Dieu, pour être plus disponible à Dieu et à son prochain, ...
      «C’est une arme spirituelle pour  éviter le péché et tout ce qui conduit au péché  “ (BXVI).
Le jeûne nous aide à nous débarrasser de ce qui nous entrave dans notre course vers Dieu, de tous les attachements désordonnés.

 Le jeûne n’est pas fixe, le même pour tous, mais on l’adapte. Par exemple, le jeûne au pain et à l’eau, ou bien un simple bol de riz, ou encore des repas réduits sans goûter, ou la privation de sucreries. Si on ne peut jeûner de nourriture à cause de maladie ou de grossesse, ou autre, on jeûne d’autres façons.
   Ainsi, ce peut être le jeûne de cigarettes, d’heures devant la télévision ou Internet, MP 3, discothèque, voiture (on prend le bus ou on marche à pied), téléphone (portable), etc., pour avoir plus de temps pour sa vie spirituelle et sa vie de charité envers le prochain (visite à un malade…), pour être moins dépendants (esclaves) de choses non essentielles, pour gagner sa liberté intérieure. Jeûne des paroles inutiles, des pensées négatives, des critiques malveillantes, etc.

***********************************************************************************************

    *Mercredi 14 février Commencement du Carême. Jour de jeûne et d’abstinence : à l’église, sainte messe à 18h00, et imposition des Cendres.  

***********************************************************************************************

 

 

Voir les commentaires

Evangile du 19 novembre 2017 - 33e du temps ordinaire - année A

17 Novembre 2017, 10:59am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Evangile du 19 novembre 2017 - 33e du temps ordinaire - année A

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu, chapitre 25, 14-30

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole :
    « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens.
    À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents,
au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités.
Puis il partit.

Aussitôt,  celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un
alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.

    Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha,
présenta cinq autres talents et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.’ Son maître lui déclara :
‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses,
je t’en confierai beaucoup ;entre dans la joie de ton seigneur.’
    Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit :
‘Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.’
    Son maître lui déclara :‘Très bien, serviteur bon et fidèle,
tu as été fidèle pour peu de choses,je t’en confierai beaucoup ;
entre dans la joie de ton seigneur.’

    Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit :
‘Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé,tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain.
    J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre.
Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’
    Son maître lui répliqua : ‘Serviteur mauvais et paresseux,
tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé,que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu.  Alors, il fallait placer mon argent à la banque ;et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts.
    Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix.
    À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ;
mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a.
    Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ 

*************************************************************************************************************

*SAMEDI 18 NOVEMBRE

                  18h00 à ST MARCEL : sainte messe dominicale anticipée pour Pierre BERNARD et les défunts de la famille, famille CONFAVREUX, familles BACCONNIER-JOMARD-THEVENET.

*DIMANCHE 19 NOVEMBRE -  33e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE                      

                10h00 à Villars  : ste messe dominicale « pro populo » pour Claudius MATHULIN.

********************************************************************************************************************************************

 

Voir les commentaires

Juillet, mois du Précieux Sang

30 Juin 2017, 09:47am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Juillet, mois du Précieux Sang

Juillet est le mois du Précieux Sang, nombreux sont les baptisés qui l'ignorent. C'est pourtant par le divin Sang de Jésus que nous sommes lavés de nos péchés !

Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud nous rappelle l'importance d'invoquer souvent le Précieux Sang pour nous mais aussi pour tous nos frères ! La très précieuse Offrande (mois du Précieux Sang) Du plus pur sang de la Vierge immaculée, sous l’action directe de l’Esprit Saint, le corps de Jésus a été formé.

Par l’Effusion du sang de ce corps adorable s’est opéré notre rédemption. Jésus le savait et avait hâte de le répandre : « Je dois être baptisé d’un baptême de sang, et combien il me tarde qu’il s’accomplisse ». (Luc 12,50) Jésus verse son sang à la circoncision, au jardin des Oliviers, à la colonne de la flagellation, au couronnement d’épines, au crucifiement et du même coup nous sommes réconciliés et sauvés ! Mais cette rédemption par son sang ne saurait être totale s’il n’avait jailli de son cœur transpercé.

Seuls les intimes, Marie, Jean et Marie Madeleine, fidèles gardes d’honneur au pied de la croix, recueillirent cette dernière et suprême effusion d’amour, l’élevèrent au ciel et commencèrent l’exercice d’un mystique sacerdoce qui se transmettra au cours des siècles au sein de l’Eglise et qui deviendra aussi celui des Gardes d’honneur.

Chaque jour, dans une prière d’offrande, nous pouvons offrir au Père Eternel, le très précieux Sang de Jésus en réparation de tous les péchés du monde :« Père Saint, recevez en sacrifice de propitiation* pour l’Eglise et en réparation des péchés des hommes, le très précieux Sang et l’eau sortis de la blessure du divin Cœur de Jésus, et faites-nous miséricorde ! »

En ce mois de juillet, multiplions cette instante et efficace prière, tenons sans cesse élevé, entre la terre coupable et le ciel, notre calice de bénédictions. Si des attaques sont commises contre Dieu ou l’Eglise, si nous sommes tentés, si l’épreuve nous abat et enfin si nous avons failli, cent fois le jour, offrons notre calice réparateur !

C’est à chaque instant, sous toutes les formes, c’est en faveur de toutes nos détresses que nous pouvons nous prévaloir de ce trésor inestimable. Le Garde d’honneur est non seulement le « gardien » de son Seigneur blessé, mais du même coup, en offrant le Précieux sang au Père en réparation des péchés de tous les hommes, il devient « gardien » de tous ses frères.

Durant ce mois, menons avec zèle notre mission coopératrice et répétons autant que nécessaire cette prière d’offrande ! (Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud) * acte sacrificiel offert à Dieu pour le rendre favorable, en vue d'obtenir l'expiation, le pardon des péchés. (Envoi de La garde d'honneur du Sacré-Cœur de Jésus, juillet 2017) 

Abbé Christian Laffargue Bulletin dominical du 2 juillet 2017

Voir les commentaires

23 juin 2017 - Solennité du Sacré Coeur de Jésus

21 Juin 2017, 18:50pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Statue du Sacré Coeur dans le cloître du premier monastère de la Visitation de Paris

Statue du Sacré Coeur dans le cloître du premier monastère de la Visitation de Paris

O Cœur adorable de mon Jésus, Cœur épris des hommes, Cœur créé tout exprès pour aimer les hommes, comment se peut-il que vous trouviez, auprès des hommes, si peu de correspondance et tant de mépris ? Malheureux ! Moi aussi j'ai été un de ces ingrats, je n'ai pas su vous aimer ! 

Pardonnez-moi, ô mon Jésus, ce grand péché : ne vous avoir point aimé, vous aimable à l'excès, vous dont l'amour a épuisé tous les moyens pour venir à bout de mes résistances ! Je l'avoue, la juste punition de mes refus passés, ce serait de me voir réduit à ne pouvoir plus vous aimer. Oh ! non, mon bon Sauveur ! Infligez-moi tout autre châtiment, mais non celui-là.

Accordez-moi la grâce de vous aimer : cela fait, envoyez-moi telle peine qu'il vous plaira. Mais comment puis-je craindre une pareille rigueur, alors que je vous entends m'intimer encore ce doux et cher commandement : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur ? Oui, ô mon Dieu, c'est votre volonté que je vous aime, et c'est ma volonté de vous aimer. Que dis-je ? Je veux n'employer mon cœur qu'à aimer un Dieu qui m'a tant aimé. O amour de Jésus, vous êtes mon amour.

O Cœur enflammé de Jésus, enflammez aussi mon cœur. Ne permettez pas qu'à l'avenir je vive encore, ne fût-ce qu'un seul moment, privé de votre amour

***********************************************************************************************

q Vendredi 23 juin — SOLENNITE DU SACRE CŒUR DE JESUS

          17h30– 18h10 adoration silencieuse du saint Sacrement  (confessions)

           Salut du Saint Sacrement

            18h30 sainte messe solennelle pour les Gardes d’honneur (vivants et défunts)En action de grâce

            Enrôlements  des nouveaux membres et renouvellement.

************************************************************************************************

Voir les commentaires

Evangile du dimanche 12 fevrier 2017 - 6e du temps ordinaire

9 Février 2017, 11:52am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Evangile du dimanche 12 fevrier 2017 - 6e du temps ordinaire
Le Christianisme, école de dépassement.
Evangile de Jésus Christ selon St Matthieu chapitre 5, 17-37

« Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux.
Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. « Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.
Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Eh bien ! moi, je vous dis : tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation.
Eh bien ! moi, je vous dis : tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.
Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi. Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.

*************************************************************************************

*SAMEDI 11 FEVRIER  Notre Dame de Lourdes.  A l’église de Villars : office des Laudes à 8h45 avec les pèlerins de la Marche des Vocations.

               18h00 à St Marcel,  sainte messe dominicale anticipée pour les âmes du Purgatoire, Jeanne et Albert MORAND.

*DIMANCHE 12 FEVRIER  -  6e DIMANCHE ORDINAIRE.

    10h00 à Villars : sainte messe dominicale « pro populo (onction des malades) pour André et Georges GROS,  Manuel DIAS et sa famille, Claudius MATHULIN.

*************************************************************************************

 

Voir les commentaires

1 2 > >>