Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

ST FRANCOIS DE SALES, PATRON DE LA GARDE D'HONNEUR

, 21:39pm

 

Pourquoi Saint François de Sales est-il le saint patron de la Garde d’Honneur ?

        Tout simplement parce qu'il est le fondateur avec sainte Jeanne de Chantal de l'Ordre de la Visitation sainte Marie, Ordre privilégié et choisi par le ciel afin de faire connaître et aimer le Sacré Cœur et de le distribuer aux âmes. C'est dans cet Ordre qu'est né et a grandi la Garde d'Honneur au monastère de Bourg en Bresse sous l'impulsion de Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud.

        Il me semble que pour bien discerner le charisme et la grâce propre à l'institut du «de l’Amour», il nous faut l’entendre de la voix même de celle que Jésus appelle l’apôtre de son Cœur : sainte Marguerite Marie, visitandine au couvent de Paray  de 1671 à 1690.       

        L'apparition du 2 juillet 1688, alors que notre sainte adore le Saint Sacrement exposé, confirme et clarifie la mission propre de la Visitation dont nous allons célébrer bientôt le quatrième centenaire de la fondation. (1610-2010).  

        En ce jour où l'Eglise fête la Visitation de Marie, Jésus se manifeste à sainte Marguerite-Marie en «lieu fort éminent, spacieux et admirable en sa beauté». Dans les flammes où il trône, il apparaît avec sa plaie, qui jette des rayons si lumineux et si ardents que tout l’endroit en est éclairé et réchauffé.

         D'un côté se tient la sainte Vierge et de l'autre saint François de Sales et le Père La Colombière. En ce lieu se trouvent aussi les sœurs de la Visitation accompagnées de leurs anges gardiens et ceux-ci tiennent chacun un cœur dans la main. Notre Dame s'adresse alors aux Visitandines et les invite :

- «mes bien-aimées filles, approchez-vous, car je veux vous rendre comme les dépositaires de ce précieux trésor que le Divin Soleil de justice a formé dans la terre virginale de mon cœur où il a été caché neuf mois, après lesquels il s’est manifesté aux hommes qui, n’en connaissant pas le prix, l’ont méprisé».

        Alors, montrant le Divin Cœur :

- «à, dit Marie, ce précieux trésor qui vous est particulièrement manifesté, par le tendre amour que mon Fils a pour votre institut, qu'il regarde et aime comme son cher Benjamin, et, pour cela, il veut avantager cette portion par-dessus les autres. Et il faut que non seulement elles s’enrichissent de ce trésor, mais encore qu’elles distribuent cette précieuse monnaie de tout leur pouvoir, avec abondance, en tâchant d’en enrichir tout le monde sans crainte qu’il défaille, car plus elles en prendront, plus elles en trouveront».

        Ainsi l'ordre de la Visitation reçoit-il mission de communiquer les «richesses» du Cœur de Jésus et de propager la dévotion. Mais dans cette tâche, la Compagnie de Jésus aura, elle aussi, un rôle de choix. La Sainte Vierge s'est tournée, en effet, vers le P. La Colombière :

«vous, fidèle serviteur de mon divin Fils, lui dit-elle, vous avez une grande part à ce précieux trésor ; car, s’il est donné aux Filles de la Visitation de le connaître et distribuer aux âmes, il est réservé aux pères de votre Compagnie d’en faire voir et connaître l’utilité et la valeur, afin qu'on en profite en le recevant avec le respect et la reconnaissance dus à un si grand bienfait. Et à mesure qu'ils lui feront ce plaisir, ce Divin Cœur, source de bénédictions et de grâces, les répandra si abondamment sur les fonctions de leur ministère, qu'ils produiront des fruits au-delà de leurs travaux et de leurs espérances, et même pour le salut et la perfection de chacun d'eux en particulier».

        La Vierge Marie cède ensuite la parole à saint François de Sales :

- Ô filles de bonne odeur, dit-il aux visitandines, venez puiser dans la source de bénédiction les eaux de salut, dont il s’est déjà fait un petit écoulement dans vos âmes par le ruisseau des constitutions qui en est sorti. C’est dans ce Divin Cœur que vous trouverez un moyen facile de vous acquitter parfaitement de ce qui vous est enjoint dans ce premier article de votre directoire, qui contient en substance toute la perfection de votre institut : que toute leur vie et exercices soient pour s’unir avec Dieu».

        Avec cette apparition si belle et claire, ils verront que l'Ordre de la Visitation a reçu dans l'Eglise la Mission de «le Cœur de Jésus et de le distribuer aux âmes. C'est son charisme, et même sa raison d'être.                                                                                                                  

        Les jésuites,  quant à eux, sont choisis pour en «voir l’utilité et la valeur», c'est-à-dire de fonder théologiquement dans l’Ecriture et la Tradition, la dévotion au Sacré Cœur.

        Sainte Marguerite Marie dans sa grande humilité et mépris d'elle-même, n'hésitera pas à préciser :

- «bon Père La Colombière a obtenu que la Très Sainte Compagnie de Jésus sera gratifiée, après notre cher Institut, de toutes les grâces et privilèges particuliers de cette dévotion au Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus Christ». (lettre à Mère de Saumaise, juin 1689).                        

                 Et encore le 28 août de cette même année :

-  «Sacré Cœur, étant communiqué premièrement aux filles de la Visitation, auxquelles il a été donné de le manifester et faire connaître par l'établissement de cette même dévotion de ce Cœur tant aimable, de laquelle dévotion il veut que les RP jésuites fassent connaître l'utilité et la valeur, cela leur étant réservé».

        D'autre part il ne fait pas de doute que dès l’origine la spiritualité de la Visitation s’orienta vers la dévotion au Sacré Cœur, spiritualité confirmée par les apparitions de Paray et reconnue comme telle par l’Eglise.

        Certes, «révélations dont Sœur Marguerite Marie fut l’objet n’apportèrent rien de nouveau à la doctrine catholique» ( Pie XII Haurietis Aquas). Mais l’honneur de promouvoir son universalisation et sa forme propre avec la réparation appartient incontestablement à la Visitation.

         «établir et proposer complètement et parfaitement le Culte du Sacré Cœur de Jésus dans le monde entier, Dieu se choisit lui-même pour instrument une très humble Vierge de l’Ordre de la Visitation, sainte Marguerite-Marie». (Pie XII Haurietis Aquas ) .

        Ce n'est donc pas par hasard que la Garde d'Honneur soit née et ait prospéré dans cet Ordre chéri du ciel, et au sujet duquel le saint Fondateur François de Sales disait :

- «notre petite congrégation est un ouvrage du Cœur de Jésus et de Marie. Le Sauveur mourant nous a enfantés par l'ouverture de son Sacré-Cœur».

        Et encore :

- «filles de la Visitation pourront porter le nom de Filles évangéliques établies particulièrement en ce siècle pour être les admiratrices des deux plus chères vertus du Sacré Cœur du Verbe Incarné : la douceur et l’humilité qui sont la base et le fondement de leur Ordre et leur donne ce privilège et cette grâce incomparable de porter le nom de Filles du Cœur de Jésus».

        Sainte Jeanne Françoise de Chantal avait bien compris la leçon lorsqu'en écho elle disait :

- «les sœurs de la Visitation sont bien humbles et fidèles à Dieu, elles auront le Cœur de Jésus pour demeure et séjour en ce monde».

         Saint François de Sales a donc merveilleusement préparé dans son Ordre la matrice spirituelle apte à accueillir le Sacré Cœur afin de le distribuer aux âmes dans le  monde entier. Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud, en fondant la Garde d'Honneur en 1863, a formalisé dans un apostolat particulier l'exacte révélation de Paray (1673-74-75),  dans une fidélité totale à la Messagère du Sacré Cœur et à son Institut. C'est pourquoi je n'hésite pas à dire que si Paray le Monial est  la source de la vraie dévotion au Sacré Cœur, Bourg en Bresse en est le fleuve qui en répand la grâce et le message aux quatre points cardinaux.

          En effet, les Gardes d'honneur ont compris les plaintes du Cœur de Jésus qui n'est «aimé des hommes».

        L'heure de garde est une réponse concrète et incarnée à la tristesse du Sauveur qui cherche des consolateurs. En tournant leur vie ordinaire vers le tabernacle, les membres de cette milice sainte répondent ainsi à la supplication si touchante de Jésus à Sœur Marguerite Marie :

- «’ai soif d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint Sacrement, que cette soif me consume ; et je ne trouve personne qui s’efforce, selon mon désir, de me désaltérer, en me rendant quelques retours d’amour».   

        Rendons grâce au Seigneur pour l’Ordre de la Visitation qui depuis bientôt quatre siècles vaque à la perfection de l’Divin, «le faire voir ni entendre dans le monde».           

        Rendons grâce pour sainte Marguerite Marie «ée héritière (avec son Ordre) du Sacré Cœur de Jésus pour le temps et l’Eternité». Le Seigneur est toujours fidèle dans ses dons et il les fait fructifier dans la mesure de la fidélité à la grâce fondatrice.

        Rendons grâce pour la Garde d’Honneur, vrai apostolat propre à l'Institut et reconnu et à un titre éminent par la sainte Eglise (Bienheureux Pape Pie IX). Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud est une digne sœur de Marguerite Marie, qui a parfaitement réalisé à Bourg et dans l’Archiconfrérie, ce que notre sainte voulait et désirait : «, Amour, réparation au Cœur de Jésus». 

        N'est-ce pas un signe de cette unité d'esprit et d'action que le siège de la Garde d'Honneur pour le monde entier soit désormais établi au Monastère de Paray le Monial ?  

        Enfin rendons grâce à Dieu pour le Grand Saint François de Sales, fondateur avec sainte Jeanne de Chantal, de l'Ordre de la Visitation Sainte Marie. «’est lui qui a rappelé que l’essence du christianisme, c’est l’Amour».  (Mgr Calvet)  «est à lui-seul une école de spiritualité : il en est le principe, le développement, le Tout» (P. Pourrat)

         Le professeur Patrick de Laubier dans la N.R.T. (n°1 de 1991 Tome XCI) n'hésite pas à affirmer dans un article remarquable sur la sociologie des Saints :

- «’enseignement mystique qui transcende les écrits a trouvé dans la dévotion au Sacré Cœur, dont François de Sales est comme l’annonciateur, son expression classique : ce qui explique le choix du «de l’Amour par Pie IX plutôt que saint Jean de la Croix».

       Comme garde d'honneur, retenons les paroles si simples et si belles de notre saint patron :

       «est pour l’Amour en l’Amour et d’Amour en la Sainte Eglise»

 

 

Abbé Pierre Friess,
Curé de Villars les Dombes,

Directeur particulier de la Garde d’Honneur,
et affilié à l’Ordre de la Visitation depuis 1992