Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

MISE EN PLACE DU MOTU PROPRIO DANS NOTRE PAROISSE

, 05:08am

Le mot du Curé du 17.02.2008

Retour de la messe en latin ?

      Suite à la consultation du C.P.P. (Conseil Pastoral de Paroisses) en date du lundi 10 décembre qui a émis un avis favorable, j’ai pris la décision comme curé, -et donc soucieux du bien des âmes des fidèles,- d’autoriser la célébration régulière de la Messe dite de « St Pie V », selon la forme du Missel du Bienheureux Jean XXIII.

En effet, selon le nouveau droit de l’Église publié dans le « Motu Proprio » du Pape Benoît  XVI en date du 7 juillet 2007, il appartient au Curé et non plus à l’Évêque diocésain d’accueillir volontiers la demande de fidèles de la paroisse attachés à la tradition liturgique antérieure :

Art 5 § 1—Dans les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure, le curé accueillera volontiers leur demande de célébrer la Messe selon le rite du Missel Romain édité en 1962. Il appréciera lui-même ce qui convient pour le bien de ces fidèles en harmonie avec la sollicitude pastorale de la paroisse, sous le gouvernement de l’Évêque selon les normes du canon 392, en évitant la discorde et en favorisant l’unité de toute l’Église.

      Cette célébration du Missel du Bienheureux Jean XXIII commence ce dimanche 17 février à Marlieux. Elle aura lieu à 9h00 tous les 15 jours afin de favoriser la régularité et donc l’enracinement dans la Communauté paroissiale.

En effet les familles qui ont fait officiellement la demande habitent tout près de l’église de ce village. De plus, je ne voulais pas ajouter une quatrième messe afin de ne pas encourager l’esprit de chapelle, de part et d’autre pour que nos routes se croisent et s’enrichissent mutuellement.

C’est l’Abbé J.F. Amiot, secrétaire de l’Évêque, qui vient déjà régulièrement célébrer à Marlieux, qui célébrera cette messe au moins dans les premiers mois.

Un bilan d’évaluation de cette pratique sera fait au CPP de juin, afin de décider de la suite à donner à cette première expérience pilote dans le diocèse.

Pour ma part, sachez qu’il ne s’agit pas d’un démenti ni d’un reniement de la forme « ordinaire »  ou normale qui est et restera le Missel de Paul VI issu du Concile Vatican II et donc voulu par le St Esprit. C’est d’ailleurs la Messe que le Pape Benoît XVI célèbre chaque jour avec amour.     

La Grand messe de 10h30 présidée en général par moi-même, sera toujours célébrée dans la forme ordinaire, avec solennité et une certaine place pour le chant grégorien,  dans le strict respect des règles liturgiques qui excluent la créativité. (Cf. feuille paroissiale du 10 février)

 « La meilleure garantie pour que le Missel de Paul VI puisse unir les communautés paroissiales et être aimé de leur part est de célébrer avec beaucoup de révérence, et en conformité avec les prescriptions ; c’est ce qui rend visible la richesse spirituelle et la profondeur  théologique de ce missel » (Lettre explicative du Pape Benoît XVI aux évêques sur le Motu Proprio).

J’invite instamment les familles et personnes qui ont demandé l’application du Motu Proprio a y participer également dans un souci d’unité autour de leur Pasteur propre, le Curé.

Ce dont je ne veux pas, c’est d’une juxtaposition de chapelles qui ne communiqueraient plus entre elles.

Je vois dans l’application du Motu Proprio une chance pour la Paix et l’évangélisation. Il est temps d’enterrer la hache de guerre et d’apprendre à « vivre en frères et d’être unis » (Ps 132).

Nous n’évangéliserons que si nous nous aimons réellement. Aimer, c’est s’oublier pour que l’autre existe et grandisse.

Accueillons-nous donc mutuellement, oui Dieu le veut, sans suspicion, uniquement comme les membres d’une même famille.

     Il n’y a plus deux rites, mais un seul rite Romain sous deux formes qui ne demandent qu’à s’enrichir. Chacun est donc libre de choisir l’office qui lui convient le mieux, selon sa légitime sensibilité.

Les paroissiens habitués à la messe de 9h00 à Marlieux, et attachés au nouveau Missel, sont invité à se joindre  aux autres messes du secteur, notamment celle de 10h30 à Villars. Mais ils peuvent aussi de temps à autre découvrir ou redécouvrir la valeur et la richesse du Missel préconciliaire.

. « Convertissons-nous. et croyons à l’Évangile ».

Abbé Pierre FRIESS,
Curé de Villars et Marlieux