Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

L'EGLISE DE VILLARS LES DOMBES

, 03:53am

 

L'église de Villars, sous le vocable de la Nativité de la Sainte Vierge, est citée vers 1250. Avec une large nef entourée d'un cortège de chapelles, elle donne de ce fait l'impression d'un édifice bas et massif.
engagées avec un chapiteau à décor. les phase successives de la période gothique, jusqu'à la Renaissance caractérisent l'abside et les chapelles.A la phase finale de la période romane, on pouvait attribuer la façade primitive disparue, la nef dans le mur sud de laquelle se discernent encore les traces de trois ouvertures en plein cintre, la travée sous clocher voûtée sur pendentifs où demeurent apparentes deux colonnes

Le clocher,  reconstruit en 1834 et qui a conservé son coq, s'élève à la croisée d'un transept dont le bras nord en raison du passage de la grande Rue , est d'étendue réduite.

La façade actuelle, contre laquelle l'on a replacés deux dais gothiques, est sans style précis. Elle marque la reconstruction partielle de l'édifice en 1895, date à laquelle les toitures furent refaites, une sacristie ajoutée et l'arc triomphant contreforté.

Cette église présente un grand intérêt par les nombreux détails sculptés et les inscriptions qui y sont conservés. Elle s'enrichit, fait rare dans la région, de deux passages dits "Berrichons" s'ouvrant sur la nef, et présente actuellement deux chapelles latérales au niveau de l'abside, deux au niveau de transept, trois au mur nord et deux au mur sud.

Cette église est inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques l(28 janvier 1927).

LES ICÖNES

Ce programme iconographique a été souhaité par le Père Pierre Friess en 2006 pour donner une présence à l'église "l'église est belle, mais il manque une présence" Ces icônes ont été inaugurées en avril 2006.
Ruta et Laspars Poikans en sont les créateurs.
Un Christ en majesté au dessus de l'ambon, lieu de la parole de Dieu, une Vierge à l'enfant qui lui fait pendant, permettent d'avoir le début  par l'incarnation et la fin, le Christ dans sa gloire. Au milieu des deux l'icône de la résurrection  s'est imposée pour décorer le fond  du choeur, puisqu'elle continue l'incarnation et qu'elle annonce le Christ dans sa gloire.  

Ces trois icônes sont peintes a tempera sur un panneau de bois rectangulaire sur fond or, selon la technique de l'icône.

Icône de la Résurrection
Christ en Majesté
Vierge à l'Enfant












L'ICONE DE LA SAINTE TRINITE
dans la chapelle du même nom (à droite du Choeur)
Cette icône  inaugurée le 1er dimanche de Carême 2009 (1er mars) est également de Ruta et Kaspars Poikans



L'AUTEL DE CELEBRATION
Sa structure est en chêne massif avec peinture dorée à la feuille d'or sur chaque face, et émaux.De forme cubique avec table rectangulaire. Incrustations de pierres semi précieuses serties sur le pourtour de la table. Les reliques de St Vincent, Sainte Perpétue et Sainte Eulalie sont incrustées sous une ancienne pierre d'autel.




L'autel symbolise la  création du monde en sept jours par Dieu selon le récit de la Genèse. Au centre, l'Agneau mystyque, la cré
ation des astres, le  soleil, la lune, les étoiles.



Sur la face nord, la création du monde végétal : fleurs, arbres feuilles,
la création du monde végétal
Face est, à l'arrière, la création du monde animal : poisson, oiseau, papillon, animal terrestre.
Face sud la création de l'homme et de la femme, l'arbre de vie et l'arbre de mort avec la scène du péché originel avec le serpent

 

 ******************************************************************************************************************************

    BENEDICTION DE LA MOSAIQUE DU TYMPAN

Allégorie de la Jérusalem céleste

« .. Il s’agit de célébrer la gloire de Dieu dès l’entrée de l’église.

   La mosaïque se veut un signe lumineux de l’Assomption , une image de l’Espérance chrétienne au couchant. Tournée vers l’Ouest, l’œuvre brille de 1000 feux au soleil couchant comme un symbole de la vie par-delà  la mort.    C’est en  perdant la vie terrestre que le croyant accède à la lumière divine éternelle. L’œuvre au-dessus de la porte qui donne accès à la maison de Dieu, l’église, signifie aussi que la mort est la porte qui conduit à Dieu, dans la lumière. »  

(Interview de M. l’abbé Pierre Friess par M. Thomasson, correspondant Voix de l’Ain.  22.03.2012)

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9099

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9098

En présence de M. le Maire de Villars

   

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9103

 

 

 

 

Description de l'oeuvre. 

 

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9111

 

 

 

 

M. et Mme ORTEGA donnateurs de la mosaïque.

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9118

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9121

 

 

 

Bénédiction

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9127

 

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9130

 

 

 

**********************************************************************************************************************************LA LA MOSAIQUE ET SON AUTEUR  

Ruta et Kaspars POIKANS, de la Communauté du Chemin Neuf, formés à l'école des icônes au monastère de Mirozskoï à Pskov ( Russie), sont les deux artistes peintres d'icônes de l'Abbaye N.D. des Dombes, créateurs du Christ en Magesté, de la Vierge à l'Enfant, de la Résurrection (2006) et la Sainte Trinité (2009) dans l'église de Villars  (Cf Nos églises -Eglise de Villars)

Ruta  a principalement travaillé à cette belle mosaïque qui s'intègre si bien  dans la façade de l'église qu'elle semble avoir toujours été là.

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 0018

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 0019

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 0022

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 0040

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars-0041.jpg

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars-0042.jpg

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9146

 

 

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9148

MOSAIQUE-DU-TYMPAN-2012--eglise-villars 9152

 ***********************************************************************************************************

  L'ICONE DE LA PENTECOTE (2013)

Bénie en ce jour de la Toussaint, cette icône  devient un sacramental, une aide pour la vie spirituelle. Avec les saints fondateurs de l'Eglise, et les saints attachés à notre diocèse elle nous permet d'entrer plus facilement en contact  avec nos modèles de l'Eglise triomphante alors que nous pèlerinons encore sur la terre.


Icone-de-la-Pentecote 0156

 

Le héros dit : "Suivez-moi"

Le Saint dit "Suivez-le".

 

"Chacun des fidèles, peu importe son état ou son rang, est appelé à la plénituede de la Vie Chrétienne et à la perfefction de la charité". Lumen Gentium 40

 

Sainteté et perfection.

 

La perfection est le chemin que je me suis tracé moi-même,  pour  moi-même.

La Sainteté est faite de pardon, de fidélité, de Paix, de joie, d'abandon.

La Sainteté est profondément GRACE, elle est jaillissement et épanouissement de notre baptême.

La sainteté c'est non pas accomplir des oeuvres exceptionnelles, mais vivre de façon extraordinaire les choses ordinaires, c'est à dire avec beaucoup d'amour. Il suffit d'aimer.

 

Icone-de-la-Pentecote 0156 - Copie (3)

L'icône de la Pentecôte est la représentation de l'Eglise ;  c'est la première assemblée fondatrice, celle des apôtres.

 

 

Descriptif :

 

Icone-de-la-Pentecote-0156---Copie--2-.JPG

Partie supérieure : les apôtres assis, au milieu une place vide, celle du Christ.

Au-dessus d'eux, le ciel d'où sortent des rayons se terminant par des langues de feu se posant sur chaque apôtre.

Les évangélistes tiennent un livre, d'autres un rouleau symbolisant l'envoi pour annoncer la Parole de Dieu


 

Icone-de-la-Pentecote 0003 - Copie (2)

Saint Pierre et Saint Paul.

Saint Paul est une "colonne" de l'Eglise, elle ne peut-être imaginée sans lui.

 

 

Icone-de-la-Pentecote-0010--2-.JPG

A la droite de saint Pierre (à gauche vu de face)

de droite à gauche : saint Jean, saint Marc, saint André, saint Barthélémy, saint Thomas.

 

 

Icone-de-la-Pentecote-0011--2-.JPG

  A gauche de Saint Paul : saint Matthieu, saint Luc, saint Jacques, saint Jude, saint Philippe.

 

 

  Icone-de-la-Pentecote-0156---Copie--4-.JPG

Partie inférieure de l'icône :

Les Saints attachés à notre diocèse de Belley-Ars.


 

 

Icone-de-la-Pentecote-0162---Copie--2-.JPG

  De droite à gauche :

*Saint Polycarpe (vers 69 ou 89). Brulé vif en 155. 1er évêque de Smyrne (Izmir), disciple direct de St Jean.

"Il y a 86 ans que je le sers et il ne m'a fait que du bien. Comment pourrais-je le maudire ? Il est mon    créateur,  mon Roi et mon Sauveur".

*Saint Pothin (1er évêque de Lyon), un des premiers martyrs de Lyon.

*Saint Irénée (+200) 2e évêque de Lyon né à Smyrne, il aurait connu Polycarpe.

Deuxième plan :

*Saint Nicolas (+350)  Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre ;  à ce titre, il assiste et souscrit au concile de Nicée en 325.

*Sainte Blandine, martyrisée à Lyon avec Saint Pothin.


 

Icone-de-la-Pentecote-0008---Copie--2--copie-2.JPG

De droite à gauche :

* Saint Audax, (412)premier évêque du diocèse de Belley

* Saint Arthaud (1101-1206) Fondateur de la Chartreuse d'Arvières, évêque de Belley (1188-1190).

* Saint Anthelme, évêque de Belley (1163-1178).

 

Icone-de-la-Pentecote-0007--2-.JPG

 

Icone-de-la-Pentecote-0002--2-.JPG

* Saint Jean Baptiste, patron du diocèse de Belley-Ars.

 

Icone-de-la-Pentecote 0007 (3)

* La Vierge Marie

 

 

Icone-de-la-Pentecote-0006---Copie--2-.JPG

De droite à gauche :

* Saint François de Sales (1567–1622) évêque de Genève, ami de Mgr Jean Pierre Camus évêque de Belley (1608-1629),   Il a prêché dans le Pays de Gex et le Bugey.

* Saint Pierre Chanel, né à Cuet en 1803 près de Montrevel en Bresse, missionnaire martyr en Océanie en 1841.

* Saint Jean Marie Vianney (1786-1859) curé d'Ars, patron de tous les curés du monde.

 

 

Icone-de-la-Pentecote-0006---Copie---Copie--3-.JPG

*St François de Sales (Détail)

 

 

Icone-de-la-Pentecote-0005---Copie--2-.JPG

 

De droite à gauche :

* Sainte Jeanne de Chantal (+ 1641) fonda avec St François de Sales l'Ordre de la Visitation. A Belley (1622) A Bourg (1627).

* Père Gabriel Taborin (1799-1864)  religieux fondateur des Frères de la Sainte Famille de Belley. Proclamé Vénérable en 1991 par SS Jean Paul II.

* Soeur Rosalie Rendu (1786-1856) née à Confort dans le canton de Bellegarde,  religieuse de la Congrégation des Filles de la Charité, servante des plus pauvres. Proclamée Bienheureuse en 2003 par SSJean Paul II.

"Si vous voulez que quelqu'un vous aime, aimez d'abord en premier et si vous n'avez rien à donner, donnez-vous vous-même".

* Père Jean Claude Colin(1790-1875) Prêtre fondateur de l'Ordre des Pères Maristes. Il fut vicaire à Cerdon, puis  directeur du petit séminaire de Belley.

* Soeur Marie du Sacré Coeur Bernaud (1825-1903) religieuse au Monastère de la la Visitation de Bourg en Bresse,fondatrice spirituelle de l'Archiconfrérie de la Garde d'Honneur du Sacré Coeur de Jésus en 1863.

 

********

 


Maître d'oeuvre : Kaspar POIKANS, de la Communauté du Chemin Neuf, formé à l'école des icônes au monastère de Mirozskoï à Pskov ( Russie), est le peintre d'icônes de l'Abbaye N.D. des Dombes, créateur du Christ en Magesté, de la Vierge à l'Enfant, de la Résurrection (2006) et la Sainte Trinité (2009) dans l'église de Villars, ainsi que la mosaïque du tympan La Jérusalem Céleste. 

Maître de l'ouvrage : abbé Pierre Friess.