Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

IL EST RECOMMANDABLE DE COMMUNIER SUR LA LANGUE ET A GENOUX

31 Août 2011, 13:59pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Interview du Cardinal Antonio Canizares Llovera, Préfet de la Congrégation pour le culte Divin et la discipline des Sacrements.

A310509 4   

"Dans une interview accordée au média internet hispanophone ACI Prensa, le préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements a recommandé avec une insistance inédite que les fidèles communient sur la langue et à genoux. Venant de lui, en des termes aussi nets, cette prise de position est pour le moins importante. Même si fait toujours défaut une disposition claire adressée d’autorité aux évêques de rite latin du monde entier…

La question posée par ACI Prensa était de savoir s’il est recommandable que les fidèles reçoivent la communion dans la main. Réponse du cardinal :

« Il est recommandable que les fidèles communient sur la langue et à genoux. »

Interrogé ensuite sur cette pratique mise en avant par Benoît XVI lui-même, le cardinal Cañizares a précisé que ce choix correspond « au sens que doit avoir la communion, qui est un sens d’adoration et de reconnaissance envers Dieu ». « Il s’agit simplement de savoir que nous nous trouvons devant Dieu Lui-même, qu’Il est venu jusqu’à nous et que nous ne le méritons pas », a-t-il expliqué.

Communier de cette façon, « c’est un signe d’adoration qu’il faut retrouver »Puis, encore plus clairement :« Je crois qu’il est nécessaire pour toute l’Eglise que la communion se fasse à genoux. »

« De fait, si on communie debout, il faut faire une génuflexion, ou une inclinaison profonde, et on ne le fait pas », a poursuivi le cardinal : « Si nous banalisons la communion, nous banalisons tout ; nous ne pouvons passer à côté d’un moment aussi important qu’est celui de communier, celui de reconnaître la présence réelle du Christ qui y est présent, de Dieu qui est “amour des amours” comme nous le chantons dans un cantique espagnol. » 

Interrogé sur les abus liturgiques qui ont toujours cours, le cardinal a insisté sur la nécessaire "bonne formation" des séminaristes, des prêtres, des catéchistes et de "tous les fidèles chrétiens" pour les "corriger". Pour qu'on célèbre bien, pour qu'on célèbre conformément aux exigences et à la dignité de la célébration, conformément aux normes de l'Eglise : puisque c'est la seule manière que nous avons de célébrer authentiquement l'Eucharistie". Et de souligner la "responsabilité très particulière" qu'il partage avec tous les évêques, qu'aucun évêque "ne peut s'abstenir de mettre en oeuvre".

Jeanne Smits  PRESENT 29.07.2011

P1020179.jpgtoussaint 2010 086 sacr+® coeur 2011 021