Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

HOMELIE Dimanche 7 octobre 2012 à Villars les Dombes

8 Novembre 2012, 12:55pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

HOMELIE Dimanche 7 octobre 2012 à Villars les Dombes : Homme et femme il les créa. 

(François Asensio Diacre Permanent et Directeur des pèlerinages diocésains)

 

Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas , car le royaume des cieux est à ceux qui leur RESSEMBLENT»  Une jeune enfant de 4 ans , Estelle, disait à sa maman :  C’est Dieu qui a fait la première fleur   C’est Dieu qui a fait la première tortue,  C’est Dieu qui a fait le premier Papa ;  C’est Dieu qui a fait la première Maman. Estelle à 4ans avait tout compris.

Après cette Eucharistie, je vais baptiser dans la joie trois enfants ( Margaux , Célia et Thimotée) car ces 3 enfants vont recevoir de l’amour de Dieu, l’Esprit Saint , le Saint-Esprit , l’esprit de Dieu.   C’est l’évangéliste Saint-Jean  qui nous dit : « L’esprit de vérité que je vous enverrai d’auprès du père me rendra témoignage ….il vous fera accéder à la vérité toute entière.

L’homme et la femme crée à l’image de Dieu sont créés,  Corps, Cerveau, cœur et conscience( facile à retenir par la formule que j’appelle des 4 C :                                                 Corps temple de notre âme                                                                                                               Cerveau qui nous permet de réfléchir à la beauté de l’œuvre de Dieu pour l’humanité.               Cœur, creuset de la Charité de Dieu  pour Aimer son Dieu, son prochain  et même son ennemi.  Conscience pour nous rappeler toujours que nous avons été créé  par souffle de Dieu. Ce projet de Dieu est ancré dans le cœur de l’homme croyant ou non  depuis l’origine des temps.

Dans l’œuvre de la création, seuls l’homme et la femme sont en mesure d’entrer en relation avec Dieu. Avant  le baptême nous étions  aimés  de Dieu, mais  inscrits dans la loi de Moïse, dans l’Evangile du jour,  Jésus vient nous enseigner  la nouvelle loi de Dieu  du commencement.

Au commencement cela veut dire : » Dans le récit du Paradis Terrestre ». Dans la culture antique le Commencement était l’âge d’or où Dieu avait établi les institutions idéales. Il est donc clair que si les auteurs de l’ancien testament autorisaient le divorce, c’était parce-que les lois d’une société même celles du peuple de Dieu, reflétaient le niveau d’une conscience morale d’une époque.

Dans l’Evangile du jour*, Jésus vient prendre position. Là où la Genèse dit : » Ils seront une seul chair, Jésus ajoute : » Ils ne sont plus deux, mais une seule  chair ».Cela  veut dire qu’avant toute discussion l’unité du couple s’impose, Homme et Femme s’impose.

Les prophètes n’ont cessé de dénoncer ce peuple à la nuque raide, rebelle à la volonté de Dieu. Jésus lui-même a déploré l’endurcissement du cœur de l’homme. Le Christ, dans l’Evangile du jour en appelle à l’intention originelle du créateur.

Jésus remonte le temps bien avant le deutéronome, le livre de la Genèse qu’il cite, présente l’union de l’homme et de la femme, comme une base solide sur laquelle l’humanité doit s’édifier et non se détruire. Crées mâle et femelle dans la dualité des sexes, l’homme et la femme sont à l’image de Dieu. Là réside la grandeur de leur Union. Jésus en tire  la conséquence voulue par le créateur : » A cause de cela, tous deux ne feront plus qu’un ». L’homme et la femme ont vocation de fonder une cellule familiale autonome. Le couple qu’ils forment constitue une unité fondamentale, née de leur relation amoureuse et sexuelle. Cette unité primordiale, fondée sur le dessein de Dieu est une réalité à sauvegarder à tous prix. Jésus insiste avec fermeté : » Donc ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ».

Dans cet évangile, le Maître prend une hauteur de vue insoupçonné et Saint-Jean reconnaitra qu’il y a un prophète plus grand que Moïse le législateur du peuple élu. Le Messie vient dans l’évangile du jour, avec les pouvoirs divins, restaurer la création dans l’ordre voulu par le créateur. Il réaffirme avec force le sens donné par Dieu, à l’origine, à l’unité matrimoniale.

La voie qu’ouvre Jésus est beaucoup plus exigeante que les points de vue humains, et sa rigueur n’a pas fini d’interroger ses propres amis, tout en sachant que, Jésus, en enseignant la volonté du Père, a toujours pratiqué un large accueil des exclus et des pêcheurs.  Mais je crois qu’il sera toujours nécessaire de rappeler que, la pensée de Jésus, n’est pas fondée sur un pont de vue légaliste.

Il est bon de réfléchir sur la situation de notre monde, de notre pays à l’heure où les représentants qualifiés de notre peuple, s’apprêtent à légiférer non plus sur le divorce ( c’est fait) mais sur le mariage homo -sexuel.

Trois constats éclairent nos consciences :

Dans les années 50, un philosophe, un économiste et un médecin :Nietzche, Marx et Freud ont marqué les consciences de multiples générations. Ils ont voulu être plus que des savants. Ils se sont pris pour des Messies, des fondateurs de religions, d’une religion nouvelle et étrange sans Dieu. Nous disons que le Christianisme est la religion de Dieu fait homme. Ces savants ont fondé la religion de l’homme fait Dieu. Nietzche a cru possédé une volonté de puissance illimitée capable de faire de lui un surhomme. C’est là son « Gai-Savoir ». Plus de limite, plus d’antagonisme, donc plus de peur. Dieu est mort, il ne reste plus qu’à vaincre son ombre. Les croyants crient  au scandale, Nietzche ne voit que par Stendhal.

Marx est un révolté. Il part de la constatation très simple, que les hommes ont avant tout des besoins matériels à satisfaire : boire, manger dormir et se vêtir. Sa pensée est que la religion des travailleurs est sans Dieu, parce -qu’elle cherche à restaurer la divinité de l’homme. C’est alors qu’on peut se poser la question  si la mentalité actuelle  n’est pas orientée  vers cette pensée marxiste ?

Freud va explorer le subconscient de l’homme et jeter les bases de la psychanalise  et il véhicule dans l’esprit des hommes la constatation suivante : Dans nos recherches sur l’homme, le psychologue comme le physicien dans ses études, constate l’ absence de Dieu.     Freud est plongé dans l’étude des profondeurs de l’animalité de l’homme en méconnaissant la vie mystique , plus riche , plus haute comme celle des Saints comme le Saint -Curé d’Ars, Sainte Jeanne de Chantal, Saint Jean Bosco, Sainte Thérèse de Lisieux ou encore  le Serviteur de Dieu Gabriel Rosset (fondateur du Foyer Notre Dame des Sans-Abri de Lyon ) qui nous enseignait que la vie mystique de l’homme et de la femme dépasse la nature sans la détruire ; un peu comme le ciel s’élève au- dessus de la terre  pour l’éclairer et la féconder.

On a vu passer dans l’éducation nationale les conceptions d’un Diderot qui dit : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », d’un Paul Valéry plus élégante et plus fleurie et je le cite : «  L’argile rouge a bu la blanche espèce , le don de la vie est passé dans les fleurs »…….mais le psalmiste  parlait déjà des ennemis de Dieu en disant : » Ils serviront de fumier à la glèbe »

La conclusion de mon premier constat est que l’Education Nationale a besoin de réformateurs qui éclairent les consciences des jeunes générations par un enseignement qui les tirent vers le haut, et osons le dire , Mai 68 a apporté sur une quantité de problèmes humains , une nouvelle façon de penser et de raisonner qui construit un monde à l’envers, un monde sans Dieu et nous en payons les conséquences depuis quelques temps.

 

 Ces idées nouvelles ont conduit une quantité innombrables de parents (dont des chrétiens aussi) à prendre la décision de ne pas baptiser leurs enfants … ( Au nom de leur liberté ils décideront plus tard,  pas de directivité).

      Permettez  - moi de dire avec mes mots  la chose suivante , nous avons aujourd’hui des      générations d’hommes et de femmes «  Handicapés de Dieu » . On parle dans notre monde contemporain  d’handicapés physiques, d’handicapés moteurs , d’handicapés mentaux  , d’handicapés sociaux mais jamais d’handicapés de divin. Nous sommes entourés de personnes qui ont une méconnaissance totale de Dieu et pourtant nous le constatons une majorité est assoiffée  de Dieu. Plutôt que de condamner , de juger cette faute parentale d’éducation religieuse et spirituelle, il me semble qu’il y a au contraire , un large champ à moissonner dans le cadre d’une nouvelle évangélisation  ( dont les groupes Alpha actuellement sont à la pointe).  Là tous baptisés (dont nous sommes)  avons une grande responsabilité. Ce sont les derniers mots de Jésus avant de rejoindre le Père : «  Allez de toutes les nations et baptisez les au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit. Rendons grâce à Dieu pour les 3 baptêmes qui auront lieu dans cette paroisse après notre célébration.

Permettez - moi encore  en qualité d’expérimenté de la chose publique , je suis aussi  élu municipal depuis 23 années dans la ville de Dagneux  où je réside dans l’AIN. Les mariages Homo -sexuels s’effectuent dans les mairies. Demandez à vos candidats locaux leur position sur cette question et agissez en conséquence lors des prochaines échéances électorales.

 

On résiste aux orientations déviantes d’une société au moins par deux choses :

La PRIERE et la PRIERE en premier. Si ce n’est déjà fait , nous pourrions redoubler d’effort dans nos prières personnelles et communautaires afin de demander à Dieu de faire arrêter cette loi qui nous conduit à un Pays-Bas.

Il nous faut  exprimer notre désaccord devant des pharisiens modernes qui utilisent leurs pouvoirs  humains à des fins électorales.

Chers Frères et Sœurs en Jésus-Christ, écoutons encore une fois  le projet de Dieu sur le mariage, le couple et la famille : «  Au commencement du monde, Dieu les fit homme et  femme.  A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un ; Donc que ce que Dieu a uni ,que l’homme ne le sépare pas. »

 Une pensée de Sainte Catherine de Sienne  dit : «  Le Christ est le Pont , l’unique Pont qui va de la terre au ciel . En dehors c’est l’abîme »

un court passage de l’évangile de Saint Mathieu (1-29) «  Mettez -vous à mon école (nous dit jésus)et vous trouverez le repos pour vos âmes.

Je termine enfin par une citation du Saint Père Jean-Paul II et je le cite : «  Le Christ apparait comme celui qui apporte à l’homme et à la femme la liberté fondée sur la vérité.

                                                                                                                                                            François Asensio 

 

*Evangile du jour :  L'indissolubilité du mariage — Les privilèges des petits enfants (Mc 10, 2-16)