Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Groupement paroissial de Villars les Dombes         

EPIPHANIE DU SEIGNEUR

2 Janvier 2010, 18:04pm

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Dans notre pèlerinage avec les mystérieux Mages d’Orient, nous sommes arrivés au moment que saint Matthieu, dans son Evangile, décrit ainsi : "En entrant dans la maison (sur laquelle l’étoile s’était arrêtée), ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui" (Mt 2, 11). Le cheminement extérieur de ces hommes était achevé. Ils étaient parvenus à leur but. Mais, à ce point, commence pour eux un nouveau cheminement, un pèlerinage intérieur qui change toute leur vie, parce qu’ils avaient sûrement imaginé ce Roi nouveau-né d’une manière différente. Ils s’étaient précisément arrêtés à Jérusalem pour recueillir auprès du Roi local des informations sur le Roi promis qui venait de naître. Ils savaient que le monde était désordonné, et c’est pourquoi leur coeur était inquiet. Ils étaient certains que Dieu existait et qu’il était un Dieu juste et bienveillant. Et peut-être avaient-ils entendu parler des grandes prophéties dans lesquelles les prophètes d’Israël annonçaient un Roi qui serait en harmonie intime avec Dieu et qui, en son nom et pour son compte, rétablirait l’ordre dans le monde. Pour chercher ce Roi, ils s’étaient mis en route : au plus profond d’eux-mêmes, ils étaient à la recherche du droit, de la justice qui devait venir de Dieu, et ils voulaient servir ce Roi, se prosterner à ses pieds et ainsi contribuer eux-mêmes au renouveau du monde. Ils appartenaient à cette sorte de gens "qui ont faim et soif de la justice" (Mt 5, 6). Une telle faim et une telle soif les avaient accompagnés dans leur pèlerinage - ils s’étaient fait pèlerins à la recherche de la justice qu’ils attendaient de Dieu, pour pouvoir se mettre à son service.
Benoit XVI. JMJ Cologne

cadeaux_des_mages_mantegna-6b68b.jpg
Aujourd'hui, Seigneur, tu as révélé ton Fils unique aux nations grâce à l'étoile qui les guidait ; daigne nous accorder à nous qui te connaissons, déjà par la foi, d'être conduits jusqu'à la claire vision de ta splendeur.

Regarde avec bonté, Sei
gneur, les dons de ton Eglise qui ne t'offre plus ni l'or, ni l'encens, ni la myrrhe,, mais celui que ces présents révélaient, qui s'immolenet se donne en nourriture : Jésus le Christ, notre Seigneur.