Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Groupement paroissial de Villars les Dombes         

Le Mot du Curé

29 Mars 2009, 07:49am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Le Mot du Curé

A contre courant.

     Quelques paroissiens m’ont dit leur tristesse de voir le Pape attaqué régulièrement avec virulence par de nombreux journalistes. Or, il ne faut pas se voiler la face : dans ces attaques contre Benoît XVI, c’est la voix des catholiques que l’on veut faire taire et leur foi que l’on veut ridiculiser. Mais cela n’est pas nouveau et risque d’être continuel car le monde ne saurait accepter facilement que des personnes ne suivent pas les modes du moment (notamment le vagabondage sexuel généralisé).

  

     Les chrétiens fidèles à l’Evangile seront toujours les bêtes noires des médias qui véhiculent le prêt à penser et se font les chantres inconditionnels d’un monde où l’argent, la force et le sexe sont les grandes idoles. Déjà saint Pierre, le premier Pape, avertissait les baptisés en butte à un monde souvent hostile : « Puisque le Christ a souffert dans sa chair, vous aussi armez-vous de la même conviction que lui : celui qui a souffert dans sa chair en a fini avec le péché, et il vivra le reste de son existence charnelle, non plus selon les convoitises humaines mais selon la volonté de Dieu. Vous avez passé naguère bien assez de temps à mener vos actions dans la ligne des païens : dévergondages, convoitises, ivrogneries, goinfreries, beuveries, idolâtries désordonnées. Alors ils sont déroutés parce que vous ne courez plus avec eux vers les mêmes débordements d’inconduite, et ils vous insultent. Ils auront des comptes à rendre à Celui qui se prépare à juger les vivants et les morts. » (1P 4, 1-5)

    

Quant aux catholiques tentés de se joindre aux hurlements médiatiques et de donner finalement raison à ceux qui s’opposent au Pape, ils ne devraient jamais oublier que les seuls poissons qui nagent dans le sens du courant sont les poissons morts !

                                                                     

                                                                     Abbé Pierre FRIESS, curé.