Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

Chevalier au XXIème siècle mythe ou réalité ?

16 Mai 2008, 07:05am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Pourquoi un engagement dans l’Ordre Pontifical du St Sépulcre de Jérusalem ?

La vision actuelle de la chevalerie est un peu dévalué voir désuète dans l’inconscient collectif.

En effet le chevalier n’a plus la charge de prendre les armes pour combattre l’hérétique, du moins les armes qui tuent ! La charge du chevalier en 2008 est de prendre d’autres armes : celles de la prière par l’Eucharistie, l’Oraison, le Chapelet.  Dans le but de défendre et protéger nos frères Chrétiens du Moyen Orient afin qu’ils puissent vivre leur foi dans le Christ.

Le « centre géographique et spirituel » du monde est le Saint Sépulcre de Jérusalem, c’est le lieu par excellence du silence et de la résurrection, qui rassemble en lui-même le Christ mort et ressuscité, évènement sans lequel notre foi n’aurait pas de sens.

Ce Lieu serait selon la tradition au dessus du tombeau d’Adam et Eve, aussi de cette proximité résonne ces mots si forts « heureuse faute qui nous a valu la résurrection du Christ »

Aujourd’hui le chevalier a pour mission de faire connaître le Christ et d’apporter à ses frères l’aide spirituelle, morale et économique pour que grandisse la connaissance de Jésus jusqu’aux extrémités de la terre, et particulièrement vers le « centre » que j’évoquais plus haut.

Il y a avant tout dans l’engagement du Chevalier une démarche de vocation définitive qui présuppose l’adhésion à l’Eglise par la pratique des vertus scoutes notamment: franchise, dévouement, pureté.

Comme dans toute vocation le mérite du choix ne revient pas à l’impétrant mais à la Providence qui le guide vers cette adhésion. Car je peux dire que mon engagement dans l’Ordre Pontifical du Saint Sépulcre est une réponse à un appel réel du Christ, n’ayant eu au préalable aucune connaissance ou prédisposition, simplement un entier dévouement et une volonté réelle d’obéissance à l’Eglise Catholique et Romaine.

L’engagement vers lequel je me dirige aura lieu sous la forme d’une veillée d’arme qui prépare le chevalier par la prière durant la nuit qui précède l’adoubement, comme tout engagement il doit être sérieux et réfléchi, aussi je sollicite humblement de vous mes frères, membres de notre communauté paroissiale, le soutient par la prière. Vous assurant de la mienne aux intentions de chacun de vous.

 

Guy de Framond

 
L' Ordre du Saint-Sépulcre trouve son origine dans l'adoubement des chevaliers francs sur le tombeau du Christ et la pérennité de cette coutume. Tout au long de son histoire, il s'est efforcé de maintenir la présence catholique en Terre Sainte et de faciliter les pèlerinages aux Lieux Saints. 

Buts et actions :     

- accroître, au sein de ses membres, la pratique de la vie chrétienne en fidélité absolue au Souverain Pontife et selon les enseignements des conciles,

- défendre les droits et soutenir les œuvres de l'Église catholique en Terre Sainte, particulièrement au sein du Patriarcat latin de Jérusalem (Diocèse recouvrant Israël, la Jordanie, Cisjordanie & Gaza, Chypre) : le séminaire de Beit Jala, 52 paroisses (80 prêtres), 206 établissements scolaires (45 000 élèves), plusieurs crèches, dispensaires...

                Les activités en France comprennent, chaque année, outre l'investiture des nouveaux membres de la Lieutenance et la participation aux cérémonies de la Semaine Sainte, en l'église capitulaire Saint-Leu Saint-Gilles le Jeudi Saint et en la cathédrale Notre-Dame de Paris le Vendredi Saint, de nombreuses récollections et retraites ainsi que des pèlerinages, dans chacune des régions françaises. En outre, un pèlerinage biennal en Terre Sainte est organisé. Ouvert aux sympathisants de l'Ordre, il est obligatoire au moins une fois tous les dix ans pour les membres de la Lieutenance.