Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Groupement paroissial de  Villars les Dombes

Islam et Islamisme

5 Février 2015, 08:53am

Publié par Paroisse Catholique de Villars les Dombes

Islam et islamisme

- Guillaume Roquette, éditorial du Figaro magazine du 16 janvier 2015 :

"Il ne suffit pas de répéter en boucle que l'islam n'a rien à voir avec l'islamisme. Ouvrez le Coran, vous y trouverez des dizaines de versets appelant aux pires violences contre les infidèles. Que les responsables du culte musulman se regroupent pour former un conseil théologique et affirmer haut et fort que cette violence ne doit plus avoir cours, pas plus que celle qui contraint les femmes, impose le ramadan ou interdit aux musulmans de changer de religion."

- Dans un article paru dans La Croix du 14 janvier, la philosophe Chantal Delsol, publie un article intitulé Plaidoyer pour la décence (p. 25). Il faut lire l'article dans son intégralité. Citons seulement quelques phrases:

"Plus que le chômage et la tristesse des banlieues qui fabriquent la révolte, c'est bien davantage l'ironie avec laquelle on les traite, le peu de sérieux qu'on leur consent, la moquerie face à ce qu'ils vénèrent. Si je suis en deuil avec les familles des victimes, pleinement solidaire, néanmoins je refuse (même si toute la bien-pensance m'y oblige) d'applaudir aux caricatures de Mohammed, qui ont été à l'origine de ce drame. (...) Nous récusons la vérité de l'islam, par démagogie: il est bon de dire que l'islam est tolérant, ce qui est tout à fait faux. (...) Au lieu du mensonge et de la dérision, il faudrait à la fois la vérité et le respect. La loi nous permet de tout dire. Mais, pour paraphraser Tocqueville, la décence nous interdit de tout oser."

Le Coran est-il un texte incréé ?

Dans son livre Le Coran par la théorie des codes (Ed. de Paris), Jean-Jacques Walter, son auteur, docteur en islamologie, entend démontrer que le Coran, dont toutes les versions antérieures au IXème siècle ont été détruites, est l'œuvre d'une trentaine de rédacteurs, écrit sur une période de deux cents ans. Cf la critique d'Annie Laurent dans L'Homme nouveau du 17 janvier page 24.

(Envoyé par  M. l’abbé Christian Laffargue chapelain de ND de Montligeon)